La préparation au TECFÉE

La préparation au TECFEE demande entre 4 mois et 9 mois de travail sérieux. Commencez tôt à vous préparer.

Plusieurs étudiants qui préparent leur Tecfée le font à partir des anciens examens et des « Comme si ». Ils tentent ainsi d’apprendre par coeur tous les cas de figure qu’ils y voient, sans vraiment connaître la règle à fond, et en les mélangeant toutes, de surcroît. Ceci a pour conséquence qu’à l’examen, si on leur présente d’autres cas de figure qu’ils n’ont pas appris, ils sont perdus… De plus, cette méthode, qui consiste à apprendre les questions et réponses toutes mélangées, sans connaître chacune des règles individuellement, ne permet jamais aux étudiants d’apprendre à bien écrire le français… ce qui est le but recherché du Tecfée. De plus, en tant que futurs profs, comment pourrez-vous enseigner à vos futurs élèves ce que vous ne connaissez pas?

Les fameux cahiers Tecfée, si populaires, ne sont pas des outils d’apprentissage, mais bien d’évaluation. Ils sont trop incomplets et déficients pour assurer l’apprentissage. Je ne les utilise qu’à la fin de la formation, pour vérifier les acquis.

Les remplacements de mots, les trucs et les raccourcis ne donneront jamais une bonne et solide connaissance du français et montreront très vite leurs limites…

Personnellement, j’enseigne le français écrit sur la base de la compréhension de la langue. Connaître la nature et la fonction des mots, savoir comment et où couper les phrases en propositions, pouvoir les identifier et les relier entre elles sont pour moi des incontournables. En somme, il s’agit de faire de l’analyse logique; c’est la seule façon d’apprendre à bien écrire le français. C’est également la seule manière de régler les problèmes de syntaxe. Ainsi, après avoir fait de nombreux exercices relativement à la règle étudiée, l’élève sera donc en mesure de l’appliquer dans tous les cas de figure qu’il rencontrera. Ces règles seront sues pour la vie. Je travaille à partir d’une grammaire et d’un livre d’exercices (Grevisse). J’envoie aussi de nombreux exercices par internet.
J’ai établi une liste des notions à maîtriser, Notions à maîtriser, ainsi que le temps approximatif pour le faire, afin de réussir les examens ministériels. Bien sûr, nous ne révisons pas toutes les règles du français, si ce n’est pas nécessaire. C’est le test diagnostique de même que les 2 premiers cours qui nous indiqueront vos lacunes. Il est impossible pour moi de vous dire à l’avance – sans même vous avoir évalués – combien de temps cela vous prendra pour maîtriser toutes ces notions. Il faut aussi être conscient que, s’il vous manque des éléments de base en français, je devrai d’abord vous les enseigner avant d’aller plus loin.

Vous devrez vous attendre à consacrer environ 2 heures par semaine à vos devoirs et à vos apprentissages.

D’une façon générale, vous aurez besoin de plus ou moins 5 mois pour acquérir les notions nécessaires à la réussite du TECFÉE. (Ceci est une moyenne).

N.B. Je ne remplis pas les formulaires de l’Université de Sherbrooke.

On ne construit pas une maison à partir du toit, mais bien à partir de son solage.

Syntaxe

Pour travailler la syntaxe, il faut d’abord avoir bien maîtrisé toutes les règles de grammaire.

Partie rédaction

Je peux également travailler avec vous la partie « Rédaction ».

Je vous envoie des fichiers d’écoute de textes, et je corrige ensuite vos rédactions, selon les normes du Tecfée, au tarif de $50./copie.

Notions à maîtriser

*Voici une liste assez exhaustive des notions à maîtriser pour les différents examens ministériels et le nombre approximatif d’heures de cours que vous devrez consacrer à l’apprentissage des différentes notions.

Le nombre d’heures prévues est à titre INDICATIF seulement.

Nature des mots – (en tout, environ 4 heures)
Pouvoir identifier les différentes sortes de mots de la langue française : articles; adjectifs qualificatifs, possessifs, démonstratifs, numéraux, indéfinis; noms, adverbes, prépositions, conjonctions, verbes, pronoms personnels, démonstratifs, possessifs, indéfinis, relatifs, interrogatifs.

Fonction des mots – (en tout, environ 6 heures)
Pouvoir identifier la fonction des mots dans une phrase : sujet, verbe, complément (objet direct, indirect, complément circonstanciel, complément du nom, de l’adjectif), attribut du sujet.

  • Le verbe pronominal (1 heure)
  • Distinction entre infinitif et participe passé (1 heure)
  • Accord du participe passé (toutes les sortes)
    1. employé seul (2 heures)
    2. avec l’auxiliaire être (2 heures)
    3. avec l’auxiliaire avoir (8 heures)
    4. avec l’auxiliaire avoir suivi de l’infinitif (4 heures)
    5. part. passé des verbes pronominaux (8 heures)
    6. avec le pronom « en » (2 heures)
    7. avec le pronom « l » neutre (2 heures)
    8. les autres règles particulières (8 heures)
  • Conjugaison des verbes réguliers et irréguliers (1 heure/semaine)
  • « Leur » adjectif possessif et « leur » pronom personnel (2 heures)
  • Accord de « tout » (6 heures)
  • Accord de « quelque », « même », « tel » et autres adjectifs indéfinis (6 heures)
  • Participe présent versus adjectif verbal (4 heures)
  • Les adjectifs numéraux (2 heures)
  • Les adjectifs de couleur (2 heures)
  • Adjectifs employés adverbialement (2 heures)
  • Analyse des pronoms relatifs (8 heures)
  • Pronoms indéfinis (2 heures)
  • Adjectifs qualificatifs (4 heures)
    règles particulières, adjectifs composés, demi, semi…
  • Les noms (4 heures)
    genre du nom, cas particuliers, noms à double genre, nombre du nom, noms à double forme au pluriel, pluriel des noms propres, des noms composés, des noms accidentels
  • La ponctuation (6 heures)
  • La syntaxe (8 heures)